Décembre 2015 :

Les deux designers graphiques et les deux développeurs s’accordent pour élaborer la structure ergonomique et narrative du site internet STRAS-SPHERE : visuels, fonctions, navigations, ergonomies…

En voici quelques exemples :

La partie la plus complexe à mettre en oeuvre est de loin la cartophonie, tant sur l’aspect graphique que technique, ce qui semble plutôt cohérent au vue du scénario construit en amont : La cartophonie répertorie et facilite le rangement de tous les fichiers sonores collectés via le site STRAS-SPHERE. Sa propre arborescence est construite selon deux entrées pour permettre la visualisation des fichiers sur la carte à partir de filtres.
Au sein de ces entrées, on retrouve plusieurs autres entrées inter-reliées pour suivre l’idée d’un système distribué et dé-centralisé.

Capture d’écran 2015-12-20 à 14.16.18

Le travail de mise en oeuvre nécessite dès lors une exploration de recherche et développement, ce qui permet aussi de tester différentes visualisations de la carte subjective et sonore de Strasbourg:

-Une carte 3D vue en plongée d’un espace mental de la ville. Au sol, un carré, la ville, construit de plusieurs petits carrés, les quartiers. Dessus, un flux de particules sonores évoluant comme une vague et rangées en fonction de leur identification à un espace urbain: frontières de quartier, voies , points de connexion…

Capture d’écran 2015-12-19 à 17.20.35

—> Prise de distance vis à vis des sons de territoire : la carte n’est pas le territoire mais une représentation mentale de ce dernier…

-Une carte 3D immersive où l’internaute se retrouve à l’intérieur d’un cube entrecroisé de lignes qui amènent à des points sonores.

Capture d’écran 2015-12-20 à 14.06.34.png

—> Le son est lui-même immersif à saisir en 3 dimensions, il s’agit donc d’insister sur cette idée par le visuel et la navigation cognitive à l’intérieur de la carte.

Finalement, la cartophonie STRAS-SPHERE est à appréhender sémiologiquement parlant comme une représentation mentale plutôt qu’une carte géo-localisée : Les fichiers sonores sont disposés sur la carte comme des points vibrants en mouvement.

Publicités